La perte des cheveux est une situation à laquelle sont confrontées plusieurs personnes dans le monde. Même si elle n’est pas considérée comme une maladie, il s’agit néanmoins d’un mal qui a plusieurs conséquences négatives sur les personnes qui perdent leurs cheveux. Ainsi, pour réagir face à ce problème, il se trouve intéressant d’identifier avant d’utiliser les alternatives disponibles pour le masquer.

Comment identifier la perte des cheveux afin de la masquer ?

Encore appelée calvitie ou alopécie (terme médical), la chute des cheveux n’est pas un phénomène anodin. Elle peut avoir une origine héréditaire, médicale, etc.

Qu’est-ce que la calvitie ?

On parle de calvitie ou d’alopécie en cas de perte totale ou partielle des cheveux du fait de plusieurs facteurs. Il s’agit la plupart du temps du vieillissement, de facteurs génétiques ou encore de maladies. On distingue différents types d’alopécies :

  • L’alopécie androgénétique : C’est une forme de calvitie souvent héréditaire. Elle est causée par des hormones mâles appelées androgènes qui entrainent une chute des cheveux. Étant donné que cette hormone est en quantité faible chez les femmes, ces dernières connaissent généralement une chute progressive des cheveux. Il faut préciser que l’alopécie androgénétique est la principale forme de chute de cheveux.
  • L’alopécie aiguë : Cette forme de chute de cheveu est souvent due à une opération chirurgicale, un traitement spécifique ou un stress intensif. Elle est réputée pour provoquer des chutes massives et sévères des cheveux.
  • L’alopécie congénitale : Il s’agit d’une forme très rare de calvitie. La cause de la chute des cheveux ici est liée à une anomalie de la composition du chevelu ou de l’absence de racines.
  • L’alopécie localisée : Comme son nom l’indique, cette forme de perte de cheveux se constate souvent à un endroit précis de la tête. Une tumeur de la peau, une pelade ou encore une radiographie peuvent causer la chute. Toutefois, il faut préciser que dans le cas d’une alopécie localisée, il existe des solutions pour faire repousser les cheveux.

Comment reconnaitre les premiers signes de la calvitie ?

Il est bien normal de perdre ses cheveux après la douche, un coup de peigne ou encore au réveil. On ne peut considérer la perte de cheveux que lorsqu’elle est d’une importante quantité et ceci d’un seul coup.

Ainsi, les premiers symptômes de la calvitie sont la perte excessive de cheveux les signes du front dégarni, les cheveux qui ne poussent plus vite, etc. Par ailleurs, il faudrait aussi préciser qu’il n’existe pas un âge précis pour commencer à perdre des cheveux.

En effet, bien que le vieillissement soit un des principaux facteurs favorables à la calvitie, il n’est pas rare de voir de jeunes gens souffrir de perte de cheveux.

Comment masquer la perte de cheveux ?

La situation de la chute des cheveux est un problème que rencontrent de nombreuses personnes. Elle provoque même des troubles psychiques chez certains. Plusieurs solutions permettent toutefois de lutter contre la perte ou tout au moins de freiner la chute des cheveux.

A défaut même de soigner l’alopécie, il existe plusieurs moyens qui peuvent être envisagés pour masquer la perte des cheveux. Le but est de soigner tout au moins en apparence les dégâts causés par cette affection.

Une nouvelle coupe

Pour masquer la perte des cheveux chez la femme comme chez l’homme, il est possible d’opter pour une nouvelle coiffure. Celle-ci aura pour rôle principal de cacher la partie de la tête ayant perdu des cheveux. Cela s’apparente à un changement de look radical, mais s’il est utile, pourquoi ne pas tenter ? Cependant, selon le type d’alopécie, le changement de coupe pourrait ne pas suffire.

Une perruque

En cas de chute importante de cheveux, la solution de la perruque peut être envisagée. Elle constitue en effet un bon moyen pour dissimuler les zones où il y a eu des chutes de cheveux. L’avantage avec la perruque est qu’elle peut couvrir toute la tête tout en permettant de garder le même look habituel. Évidemment, elle peut ne pas être la solution pour masquer la chute des cheveux dans certains cas.

Ces solutions comme on peut le remarquer permettent de masquer la chute sévère des cheveux. Néanmoins, il existe également d’autres possibilités qui permettent non seulement de masquer les cheveux, mais aussi d’avoir l’aspect de nouveaux cheveux.

Les turbans, bonnets et les foulards chimio

Les turbans et autres couvre-chefs sont une très bonnes alternatives pour masquer la chute de cheveux, l’avantage des couvre-chefs et qu’ils sont beaucoup moins dispendieux par rapport aux autres solutions. Le turban généralement extensible permet de recouvrir tout le cuir chevelure et donc de cacher une partie ou la totalité de la perte capillaire.

Cependant, choisissez un turban confectionné avec des matières naturelles comme le coton, la mousseline ou la fibre de bambou. Ces matières favorisent une meilleure respiration du cuir chevelu et permettent d’éviter les démangeaisons souvent causées par des matières confectionnées en synthétique.



Alternatives pour refaire sa chevelure afin de masquer la perte de cheveux

L’utilisation de compléments alimentaires, le fait de laver les cheveux ainsi que d’autres astuces peuvent ralentir la chute des cheveux. À défaut, il est toujours envisageable d’opter pour différents moyens permettant de masquer la perte des cheveux. Toutefois, pour aller plus loin, il existe d’autres alternatives plus poussées pour lutter contre la calvitie.

La greffe de cheveux

La transplantation capillaire est une méthode chirurgicale qui consiste à prélever des cheveux des follicules pour les implanter. Chez la femme, la greffe de cheveux n’est pas forcément très intéressante. Par contre, les hommes disposent généralement d’une zone suffisamment garnie où le chirurgien arrive à extraire et à utiliser les implants capillaires.

Il existe plusieurs types de greffes possibles pour faire pousser des cheveux. Il s’agit de : la FUT (Follicular Unit Transplant), la FUE (Follicular Unit Extraction) et la DHI (Direct Hair Implantation). La FUT consiste à prélever une bande de cheveux au niveau de la nuque et ensuite l’implanter dans de petits trous des zones à traiter sur la tête.

La FUE quant à elle, est une méthode qui consiste à prélever des follicules, ou cheveux, toujours au niveau de la nuque. Ensuite, ces derniers sont réimplantés sur les zones dégarnies du patient de la même façon que le FUT. La DHI, Direct Hair Implantation, est une évolution de la FUE qui revient plus chère.

Les densificateurs

Par ailleurs, il existe également les densificateurs capillaires qui permettent de camoufler les zones clairsemées. Ces produits donnent aussi plus de rapidité à la croissance des cheveux existants et augmentent leur volume. Cependant, ils sont à utiliser occasionnellement, la fiabilité de ces derniers est constamment remise en question.

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page