La perte des cheveux est l’un des effets indésirables de la chimiothérapie chez de nombreux patients. Cependant, perdre ses cheveux n’est pas un mal irréversible. De nouveaux cheveux peuvent repousser soit de façon naturelle avec l’aide du temps, soit par l’application de solutions adéquates. Les questions qui reviennent souvent sont : combien de temps faudra-t-il aux cheveux pour commencer à repousser ? Changent-ils d’aspect à la repousse ? Surtout, que faire pour bien soigner les cheveux ? Tant d’interrogations auxquelles il convient d’apporter des réponses.

Qu’est-ce que la chimiothérapie ?

La chimiothérapie est l’un des traitements mis en place pour soigner les personnes souffrant d’un cancer.

Définition

La chimiothérapie désigne l’utilisation de produits médicaux à haute dose sur un patient dans l’optique d’anéantir les cellules cancéreuses. Malheureusement, à la fin de ce traitement, le patient constate divers effets secondaires.

Les effets indésirables

La chimio n’épargne aucune des cellules lorsqu’elle commence à faire effet. Elle agit notamment sur le bulbe pileux provoquant ainsi une chute des cheveux. À cela s’ajoute l’irritation du cuir chevelu qui pousse à gratter la zone dégarnie. Les cheveux tombent ensuite progressivement jusqu’à aboutir à leur chute définitive.

Quel temps de repousse des cheveux ?

Il existe plusieurs formes de chimiothérapie, chacune ayant sa manière de faire perdre les cheveux. Les cheveux repoussent donc en fonction de chaque type de chimio.

La repousse après une chimiothérapie classique

Pour rappel, c’est la surdose dans l’administration des médicaments au patient lors de la chimiothérapie qui déclenche la chute progressive des cheveux. Ces symptômes apparaissent au minimum deux semaines après le traitement. C’est donc dans ces délais que la perte de cheveux survient généralement.

Dans le cas de la chimiothérapie, la repousse des cheveux débute souvent entre un et trois mois après la fin du traitement. La pousse des cheveux se fait alors d’un centimètre chaque mois.

La repousse après une hormonothérapie

L’hormonothérapie est une cure qui permet de traiter le cancer du sein chez la femme. Une administration excessive des médicaments utilisés lors de l’opération peut provoquer une chute importante des cheveux. Ce traitement est réputé pour ralentir le processus de repousse des cheveux. Ainsi à la repousse, la patiente peut parfois remarquer l’apparition de cheveux secs ou de cheveux abimés.

La repousse après une radiothérapie

La radiothérapie est un traitement qui provoque l’irradiation d’une partie du cuir chevelu. Dans ce cas de figure, les effets secondaires se constatent seulement sur la partie qui a subi la radiothérapie.

C’est également un surdosage qui cause la perte des cheveux après la radiothérapie. Cette surdose peut accélérer la chute des cheveux, si les solutions adéquates ne sont pas vite appliquées. La repousse des cheveux dans ce cas est plus ou moins lente.

L’aspect des cheveux à la repousse

Il n’existe pas de théorie exacte sur l’aspect qu’auront les cheveux à la repousse. Cependant, il convient de distinguer deux hypothèses.

Premier cas

La repousse des cheveux dépend de la qualité de la chimio reçue, mais aussi du patient. De ce fait, plusieurs patients qui perdent leurs cheveux peuvent à la repousse constater que ces derniers n’ont changé ni de couleur ni de nature. Dans le même temps, certains patients verront la texture ainsi que la couleur de leurs cheveux complètement différente. Ils sont dans ces cas, clairsemés, fins et clairs.

À titre illustratif, un patient peut avoir les cheveux frisés avant la chute de cheveux, donc avant le traitement et à la repousse constater l’apparition de cheveux raides. Le même scénario peut arriver à un patient qui avait initialement les cheveux raides, puis voit repousser des cheveux frisés.

Second cas

En principe, les cheveux devraient repousser après les traitements. Cependant, certains patients ne verront pas leurs cheveux pousser même après plusieurs mois. Ce sont des cas très rares, mais il est possible que cela survienne.

Dans ces situations, il est conseillé d’opter pour le port des perruques puis d’y ajouter un traitement de l’hypertension artérielle. Cela permet de faire repousser les cheveux.

Comment bien soigner les cheveux ?

Une alimentation équilibrée et le fait de laver les cheveux contribuent efficacement à empêcher la chute ou tout de même à freiner la chute des cheveux. Néanmoins, il serait judicieux de demander à un dermatologue de faire un examen du cuir chevelu avant de mettre de l’huile dans les cheveux.

Les remèdes pour soigner les cheveux

Pour ralentir la chute des cheveux et accélérer la phase de croissance de ces derniers, il existe plusieurs types d’huiles capables d’accélérer la repousse du follicule pileux. Parmi celles-ci figure l’huile de coco efficace pour stimuler la croissance des cheveux et les nourrir. Il y a également l’huile de ricin utilisée pour accélérer la pousse des cheveux en particulier et celle des poils en général.

Enfin, vous avez l’huile végétale et l’huile d’argan qui sont d’excellents remèdes pour faire pousser les cheveux après une chimiothérapie.

Il est aussi possible de stimuler la repousse par des massages. Ces massages favorisent l’activation sanguine au niveau du cuir chevelu. Vous devrez toutefois ajouter à cela un complément alimentaire riche en vitamine B. Celle-ci favorise la repousse capillaire.

Les autres alternatives pour soigner les cheveux

L’utilisation des casques réfrigérants permet aux patients d’éviter de perdre leurs cheveux avant, pendant et après un traitement. Ces appareils servent à activer les vaisseaux sanguins du patient pour permettre une circulation sanguine normale au niveau du cuir chevelu. Le foulard reste une option de choix pour masquer une chute sensible causée par une alopécie androgénique par exemple.

Il est conseillé de mettre du colorant végétal dans les cheveux dès qu’ils atteignent une taille conséquente. Toutefois, il faudra vous assurer que le liquide qui a servi à la coloration ne contienne pas d’ammoniaque. Cette méthode ne concerne que les patients dont la couleur des cheveux a été décolorée à la suite de la chimiothérapie.

La perte des cheveux est un mal qui affecte psychologiquement les patients à leur début. Pour tenir durant cette épreuve, il serait bénéfique d’intégrer un programme d’aides. Celui-ci permet au patient d’être à l’aise en public et surtout d’apprendre à valoriser à nouveau son corps.

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page