Préoccupation importante de bon nombre d’hommes, mais aussi des femmes en France, la chute de cheveux est une situation qui peut avoir plusieurs causes. Bien qu’il existe de nombreuses solutions et alternatives pour masquer cette dernière, les répercussions de l’alopécie sur l’organisme sont presque inévitables. Plusieurs facteurs sont associés à tort ou à raison à ce phénomène dont le plus récent est le virus de la covid. L’autre origine identifiée du mal est la fatigue, qui posséderait un rapport assez étroit avec la chute de cheveux.

Quelle est l’implication de la fatigue sur la chute des cheveux ?

La fatigue et l’affaissement des cheveux sont deux phénomènes qui possèdent une certaine affinité et peuvent induire des troubles de santé chez la femme et l’homme. En effet, un épuisement intense peut déclencher une perte réactionnelle de cheveu et des symptômes de carence en fer chez l’être humain.

Cette dernière étant généralement passagère, elle peut être prévenue avec un traitement antichute adopté sur conseil d’un professionnel. Il peut être relatif à un médicament comme la vitamine ou à certains produits alimentaires pouvant apporter du fer dans le sang.

La fatigue, une cause possible de la perte de cheveux

Qu’elle soit physique ou psychologique, causée par un virus (covid) ou une mauvaise alimentation (carence en fer), la fatigue a un lien avec le stress et le surmenage. Elle possède plusieurs symptômes et peut entrainer la chute des cheveux chez l’homme anémié comme chez la femme. La fatigue causée par un choc émotionnel provoque une chute réactionnelle de cheveux désignée par l’expression « effluvium télogène aigu ».

Cette dernière se manifeste entre trois et quatre mois après le déclenchement du facteur responsable dans le sang. Ainsi, le cycle pilaire perturbé aboutit à un affaiblissement précipité des cheveux dans la phase télogène. Une infection capillaire due à la fatigue émotionnelle peut atteindre jusqu’à 300 cheveux perdus par jour. Cela est nettement supérieur au seuil des 60 cheveux perdus de façon normale.

La fatigue comme source d’une chute de cheveux sévère

La fatigue provoquée par un stress profond ou un régime hypocalorique peut aussi induire une alopécie chez l’homme. Cette dernière, passagère, mais généralement plus sévère, concerne autant la femme que l’homme anémié.

Bien que le facteur déclenchant soit identifié et supprimé, l’évolution reste presque toujours croissante. Il faudrait alors attendre entre 12 et 18 mois pour un retour à l’état initial précédé par une lente repousse des cheveux six mois après les troubles.

Quelles sont les autres répercussions de la fatigue sur les cheveux ?

La fatigue est un état émotionnel, physique et psychologique qui peut être responsable de plusieurs formes de chute de cheveux.

La perte de cheveux due à une fatigue chronique

Pour plusieurs spécialistes, un déficit de fer dans le sang est une cause très probable d’épuisement général chez l’homme. Ce déficit relatif à une carence martiale est parfois à l’origine de la chute de cheveux chronique. Encore appelée « effluvium télogène chronique », ce type d’alopécie survient de manière fluctuante. Il a pour principale cible les femmes d’âge moyen ayant des cheveux brillants, épais et en bonne santé.

Les événements pouvant déclencher une chute de cheveux réactionnelle

Dans la majorité des cas, la perte des cheveux liée à la fatigue est réactionnelle. Les répercussions de l’état de fatigue et de celui du stress susceptible de déclencher une alopécie sont nombreuses. Elles varient d’une personne à une autre en fonction de l’état général et émotionnel de l’intéressé au moment des faits.

Il peut s’agir d’une situation de grossesse ou d’allaitement, d’un régime ou d’un dérèglement alimentaire, d’une opération chirurgicale ou d’une maladie. Certains traitements médicamenteux, les changements de saison, la covid et le surmenage peuvent également entrainer une fatigue importante et induire la chute de cheveux.

L’absence de vitamine dans les repas, la consommation de médicament dans une mauvaise phase et un traitement à risque sont d’autres causes possibles.

Quelles solutions contre la chute de cheveux liée à la fatigue ?

La chute occasionnelle de cheveux a l’avantage d’être réversible lorsque de bons soins capillaires sont adoptés pour maintenir la beauté de la tête. Un traitement efficace, des produits et aliments adaptés et quelques bons gestes doivent être rapidement appliqués pour en venir à bout.

Que faut-il faire ?

Il est important de surveiller dans un premier temps son alimentation et le taux de certaines substances dans ses repas. Augmenter sa consommation en vitamines est une solution sans risque qui sert à lutter contre la fatigue et empêcher que cette dernière entraine la perte de cheveux. Le patient doit aussi arrêter l’utilisation des shampooings et des soins de beauté trop agressifs sur son cuir chevelu pour le laisser en vie.

Toutefois, il peut utiliser des produits doux adaptés aux chevelures fragilisées. Les victimes de maladie capillaire liée à la fatigue doivent adopter une lotion antichute au quotidien. Ce produit doit néanmoins être choisi en fonction du type de la chute (occasionnelle ou chronique).

Les thérapies

La chute des cheveux liée à la fatigue a un véritable lien avec le stress. Il est de ce fait possible de s’adresser à son médecin afin qu’il identifie les causes du surmenage et donner des consignes sur le taux de consommation de certains aliments. Jouant un rôle essentiel dans la physiologie du cheveu, une cure de compléments alimentaires avec des vitamines et des minéraux est utilisée par de nombreux patients en France.

D’autres optent pour des séances de sophrologie ou d’hypnose afin d’apprendre à mieux gérer leur stress et comprendre les états de fatigue. Enfin, une autre solution qui a fait ses preuves dans la lutte contre la chute de cheveux liée à la fatigue est l’activité physique régulière modérée.

Comment combattre la perte de cheveux due à la fatigue ?

Quelle qu’en soit la cause, pour freiner la chute de cheveux, il est nécessaire d’intervenir avec un soin à la fois complet et efficace. Sur conseil d’un spécialiste, quelques actions pratiques peuvent permettre de relancer rapidement la croissance et renforcer l’équilibre du cuir chevelu.

Limiter la chute des cheveux

De façon classique, la lassitude du corps ajoutée à l’état de stress a de nombreuses répercussions négatives sur l’organisme et sur la peau. Pour préserver la zone capillaire du corps, il convient de minimiser ces effets. Afin d’y arriver, la micro circulation doit être optimisée en maximisant l’apport en éléments nutritifs et énergétiques des bulbes pileux.

Relancer la croissance des cheveux

Pour redonner vie et relancer la croissance des cheveux, il est important de fournir au cuir chevelu une source essentielle d’énergie. Cette dernière agissant comme un signal électrique fonctionne comme une thérapie antichute pour réenclencher la croissance. L’association de vitamines et d’oligoéléments peut servir à nourrir le bulbe pileux et lui permettre de produire des cheveux forts et résistants.

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page