La chimiothérapie est un traitement de prise de médicaments qui consiste à tuer les cellules cancéreuses pour éradiquer la maladie. À défaut d’éliminer ces dernières, les médicaments peuvent limiter leur croissance et le risque de douleurs pour assurer une vie plus stable aux patients. Il s’agit ainsi d’un moyen pour traiter le cancer de peau et autres.

Cependant, il est souvent remarqué que les traitements anticancéreux issus de la chimio laissent place à plusieurs effets indésirables sur le corps des patients traités en séance. Ces derniers sont dus aux plaquettes consommées pendant les soins de la chimiothérapie. Ainsi, l’on se demande à quel moment et pour combien de temps disparaissent les symptômes de la chimio du corps des patients.

Pour y arriver, il faudrait d’abord comprendre le fonctionnement de la chimio et déterminer les causes des différents effets secondaires. Cela permet de savoir pendant combien de semaines se manifestent les troubles et symptômes dans les cheveux et le reste du corps d’un patient ayant subi une séance de soins de chimiothérapie.

Le mécanisme d’action de la chimiothérapie dans le corps

Ce traitement contre les tumeurs possède un mode d’action bien précis selon le type de cancer et le risque encouru. Pour guérir la maladie et alléger le reste de douleurs, le présent traitement effectué par un médecin à l’hôpital dans des conditions particulières fait recours à plusieurs éléments.

Comment fonctionne la chimio ?

Pour éliminer la maladie, la chimiothérapie travaille sur l’organisme, les aliments du sang, les globules rouges et blancs puis le système immunitaire des personnes atteintes avec des médicaments. Ceux-ci sont souvent administrés en séance, par perfusion dans une veine, par voie orale (bouche) ou des fois, par perfusion directe dans les membres et la peau. Le tout dépend de la localisation, de la nature du cancer et de la douleur. Il faut aussi préciser que tous les cancers ne sont pas réceptifs au traitement de la chimio.

Les médicaments de la chimio détruisent les éléments de troubles dont la division s’opère rapidement. C’est donc à ce mécanisme que s’attaquent les médicaments. Cependant, certaines cellules normales telles que les racines capillaires (cheveux) disposent du même mécanisme de division. Ainsi, dans la plupart des cas, les médicaments agissent sur les cellules saines, qui peuvent être également endommagées pendant le traitement.

Cas dans lesquels intervient la chimio

Les traitements du cancer avec la chimiothérapie sont personnels et dépendent des conseils obtenus par les malades. En effet, ils s’adaptent à chaque individu selon son cas, la douleur, les symptômes et l’état indiqué par l’hôpital. Ils sont généralement associés à une ou plusieurs autres thérapies (les aliments, les plaquettes…). Il existe plusieurs types de chimiothérapie à savoir :

  • Chimiothérapie néo-adjuvante ;
  • Chimiothérapie adjuvante ;
  • Chimio radiothérapie.

Causes des effets secondaires de la chimiothérapie sur le corps

Plusieurs éléments peuvent justifier la présence des effets secondaires de la chimiothérapie sur le corps des patients traités.

Les causes liées au mode d’action et à la durée de la chimiothérapie

Comme évoqué précédemment, les traitements médicamenteux agissent sur les cellules cancéreuses du sang et des globules (rouges et blancs), mais plus précisément sur leur mode de division. Le seul problème est que les cellules saines des malades ont les mêmes mécanismes de division que leurs homologues cancéreuses. Le traitement peut donc détruire les cellules en bon état comme la moelle osseuse. Les parties de l’organisme touchées par la chimiothérapie sont les cellules :

  • Du système digestif ;
  • Du système reproducteur ;
  • Des muqueuses ;
  • Sanguines, formées dans la moelle osseuse ;
  • Ciliées.

Par ailleurs, il faut noter que les agents anticancéreux peuvent également causer des dommages aux cellules du cœur, aux reins, à la vessie, aux poumons et au système nerveux.

Les causes liées à la durée du traitement

Selon le type de cancer et le médicament utilisé sur conseils du spécialiste, le nombre de semaines de soins et la fréquence de la chimiothérapie peuvent varier. Le traitement pour guérir le cancer peut durer entre trois et six mois. En effet, compte tenu des effets des médicaments et des essais cliniques sur certaines cellules saines, chaque cycle de traitement est suivi d’une période de repos de quelques semaines. Des nausées, vomissements et la fièvre peuvent être notés.

La période de repos aide le corps du patient à récupérer des soins palliatifs et des effets de la chimiothérapie. Elle s’effectue dans le respect des conseils du médecin. Lorsque l’organisme ne peut pas supporter le coup et nécessite plus de temps pour récupérer, le traitement peut être reporté par l’hôpital.

Des exemples d’effets secondaires 

La chimiothérapie provoque de nombreux effets secondaires chez les patients. Cela résulte du fait que certaines cellules saines ont été détruites durant l’administration du traitement et la prise de plaquettes. Ces effets peuvent être différents avec les conséquences qui varient d’un individu à un autre.

Les effets secondaires les plus populaires

Les effets secondaires pouvant subvenir après une chimiothérapie sont :

  • La perte de cheveux chez les malades (la chute de cheveux est très fréquente dans la plupart des cas) ;
  • La constipation et/ou diarrhée, les nausées et les vomissements ;
  • Le risque d’anémie, les saignements et les ecchymoses dus à l’endommagement des cellules hématopoïétiques et la prise de certains aliments ;
  • La fatigue, la fièvre et la perte d’appétit ;
  • Les douleurs à la bouche, à la langue et à la gorge (lésions, douleur à la déglutition) ;
  • Les infections et altérations de l’acuité visuelle.

D’autres effets secondaires du mal

Au nombre des effets secondaires de la chimiothérapie figurent également :

  • Les problèmes nerveux et Les problèmes nerveux et musculaires (insensibilité, picotements) ;
  • Les altérations de la peau, de foie et des ongles ;
  • Les variations de poids et changements d’humeurs ;
  • L’infertilité et les troubles de la mémoire ;
  • Les altérations de l’ouïe.

Il est important de signaler ces effets au médecin en charge du traitement du cancer afin que les solutions adaptées soient prises.

Combien de temps durent les effets secondaires ? 

Les effets secondaires de la chimiothérapie se comportent généralement de manière différente d’un patient à un autre. Alors qu’ils dureront pendant une période relativement longue chez certains, ils se feront plus brefs dans le sang puis les globules rouges et blancs. Il est à noter que ces effets peuvent apparaitre plusieurs mois, voire année après le traitement.

Les effets secondaires rapides

Les cellules normales, en bonne santé, récupèrent habituellement assez vite lorsque le traitement de chimiothérapie est terminé. Dans ce cas, les effets secondaires ne durent pas longtemps et disparaissent avec la restauration des cellules Les cellules normales, en bonne santé, récupèrent habituellement assez vite lorsque le traitement de chimiothérapie est terminé. Dans ce cas, les effets secondaires (vomissements, nausées, fièvre, douleur osseuse et à la bouche) ne durent pas longtemps et disparaissent avec la restauration des cellules normales.

Les effets indésirables lents

Certains effets secondaires peuvent persister des mois ou même des années avant de disparaître complètement de la vie des malades. Il est certes rare, mais pas impossible que les effets indésirables du traitement perdurent toute une vie. C’est le cas lorsque la chimiothérapie cause des dommages permanents au cœur, aux poumons, aux reins et aux organes reproducteurs.

Dans la lutte contre le cancer, certains types de chimiothérapie peuvent aussi causer des effets secondaires des années après l’arrêt du traitement. Ils peuvent être également responsables de l’apparition du cancer du foie ou du cancer des poumons.

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page